Le ragondin, Myocastor coypus

The coypu or nutria

 

 

Les traces du ragondin : 4 doigts aux pattes avant (le pouce, rudimentaire, ne laisse qu'une trace d'ongle) et cinq doigt aux pattes arrières. Le pied postérieur est palmé ce qui le différencie de celui du rat musqué. La palmure est toutefois absente entre les doigts 4 et 5 ce qui le distingue cette fois du castor. Comme pour ce dernier, il existe une grande différence de taille entre le PA et le PP (ce dernier peut mesurer jusqu'à 15 cm, bien qu'il ne s'enregistre pas totalement dans l'empreinte). Les griffes, grandes et rondes marquent très bien le substrat.

 

anterieur-gauche.jpgPied antérieur gauche d'un individu adulte.

Dimensions : (L) 6,6 x (l) 6,3 cm

Il faut une certaine habitude pour repérer les cinquième doigt dans la trace.

 

 

PP et PA

Patte arrière à gauche ;  l'avant à droite.

Le pied postérieur n'est palmé que jusqu'au doigt 4.

 

Disposition des phalanges

Disposition des phalanges et structure interne

A gauche PP ; à droite PA

 

Piste de ragondin

La piste du myocastor.

Longueur de la foulée : 34 cm 

Largeur de la voie : 13 cm

 

Rag assi finale

Lorsque l'animal est assis : la marque des talons est  visible.

 

Impression des PP

Impression partielle des PP : le doigt extérieur, dépourvu de palmure,

est bien visible sur ce cliché.

 

 

Sortie de l'eau

Le pied postérieur ne montre souvent que trois doigts,

l’empreinte rappelle alors celle d’un volatile.

 

Piste avec trace de queue 

Piste du rongeur sur terrain meuble :

la queue laisse un long sillon continu

 

 

Coulée dans les herbesPiste de ragondin dans les herbes. 

 

Au printemps, les herbes couchées par le ragondin indiquent les endroits où le rongeur vient pâturer ; ce dernier raffole des fleurs de pissenlit. Ses excursions gastronomiques laissent des perturbations faciles à lire.

 

green.jpg

Ces fameux "greens"

 

Le ragondin s'éloigne rarement de l'élément aquatique. Ayant pour habitude de brouter à des endroits précis,

ces zones sur-pâturées finissent par ressembler aux "greens" des terrains de golf (voir ci-dessus). 
 

 

Ecorcage ragondin

Les écorçages pratiqués aux abords des terriers

sont visibles en hiver, après les coups de froid

Le saule et l'aulne semblent particulièrement prisés

 

Coulée de contournement

Coulée de contournement

 

L'animal évite les zones au courant trop rapide et n'hésite pas à sortir de l'eau pour franchir des passages délicats (cascades, vannages,etc). On peut alors trouver des coulées de contournement (la photo ci-dessus). Eviter le courant lui vaut parfois de traverser les routes au niveau du pont. Animal très lent, il devient alors une proie facile pour les véhicules.

 

La forme des laissées du ragondin rapelle celle d' un cornichon.

Elles sont souvent striées longitudalement (ce caractère peut faire défaut)

On les trouve dans l’eau, sur la glace des étangs ou sur les places de gagnages, entières ou piétinés.

Une coupe transversale de ces dernières révèle une bouillie végétale verdâtre.

Dimensions :  (L) 4,24 X (l) 1,24 cm (individu adulte).

 

   

 

ragondin-finale.jpg

Moulage du pied antérieur d'un individu adulte.

 

Impression dans l'argileImpression dans l'argile d'un individu de taille moyenne.

La patte postérieure est en bas à gauche

mammifères Les milieux aquatiques