La poule d'eau, Gallinula chloropus

The Common Moorhen

 

Un oiseau se hâte sur l’eau entre deux îlots de végétation, c’est une poule d’eau : l’oiseau des mares verdissantes, des canaux, qui semble avancer sur l’eau avec  beaucoup d''aisance. Alarmé, il tente de regagner le couvert d’un vol court et désordonné. Trop tard !... l’observateur a eu le temps d’entrevoir, ballotant sous le ventre de l’oiseau, l’objet du déshonneur. La jambe de la poule d’eau se prolonge par des orteils gigantesques, qui constituent  l’un des canulars les plus hasardeux que la nature ait osé commettre. Pourtant l’appareil locomoteur de la poule d’eau n’a pas d’égal pour franchir les roseaux ou filer sur la vase. Ses doigts longilines, sont renforcés d’une bordure membraneuse très discrète, qui est rarement imprimée sur le substrat. L'empreinte et la voie évoquent sous certains aspects celle de la cousine la foulque.

 

Patte de poule d'eau

L’appareil locomoteur de la Gallinule :

deux raquettes colossales, bâties pour arpenter les vasières. 

Comparé aux doigts, le tarse n'est pas très long.

Les griffes, elles, le sont.

 

Traces de poule d'eau

Les traces du rallidé.

Angle des doigts 2 et 4 : environ 100 degrés.

 

Traces de poule d'eau

L'oiseau, sprinter invétéré, ne semble utiliser ses ailes qu'à regret.

 

Traces de poule d'eau

Foulée : 18 cm

Largeur de voie 7 cm.

 

Traces de poule d'eau

Petite réunion informelle sur la berge.

 

traces de poule d'eau dans la neigeVoie de l'oiseau dans la neige (en compagnie d'un merle)

Foulée : 32 cm

Largeur de la voie : environ 9 cm

 

 

Poule

Impression dans l'argile.

Dimensions : (L) 8,1 x (l) 8,2 cm

 

Impression dans le sable

Impression dans le sable.

 

Empreinte de poule d'eau

Moulage de l'empreinte

 

Mesures relevées sur l'empreinte

 

Doigt 1 : 2.3 cm

Doigt 2 : 4,6 cm

Doigt 3 : 5.9 cm

Doigt 4 : 5,2 cm

Oiseaux Villes et banlieues Les milieux aquatiques

×