La corneille noire, Corvus corone

The Carrion Crow

 

La corneille est largement distribuée et ses traces sont communes dans tous les milieux : champs, bord de rivière, chemins forestiers et même en zone urbaine. Ses doigts sont puissants et segmentés (présence de coussinets interphalangiens), griffe du doigt 1 très longue, les autres griffes plus petites sont détachées de l'empreinte. La base de l'hallux dispose d'une partie très large, aplatie latéralement. La corneille se déplace en marchant, mais il arrive qu'elle sautille pour prendre de la vitesse (pour éviter une voiture, par exemple, sur le bord de la route).

 

CorvidéDimensions : (L) 8,7 x (l) 3,8 cm (griffes comprises)

 

Plus loin

Une autre empreinte un peu moins déformée. 

Le doigt postérieur pivote légèrement vers le centre de la voie.

 

Position des doigtsL'écart entre les doigts 2 et 3 est moins important qu'entre les doigts 3 et 4,

 

 Corbeau 2

Empreinte quasi parfaite  

 

patte-corneille-final-1.jpgPatte d'un jeune individu

 

La voie du corvidé

Foulée : 27 cm


 

Impression corneille

Impression dans la plasticine.

 

MoulageMoulage d'une empreinte : le doigt 1 est plutôt diffus ici

Angle des doigts 2 et 4 environ 75 degrés : les corvidés sont des oiseaux

qui n'écartent pas beaucoup les doigts.

Arbre mort

Information utile lors d'une quête d'indices :

la corneille adore se percher sur les arbres morts.

 

Noix

Des coquilles de noix  fragmentées,

retrouvées sur les routes ou les chemins pierreux

dévoilent la présence de la corneille.

L’oiseau, lâche la noix d’une hauteur importante

et répète le processus

jusqu’à ce que le fruit livre son contenu.

 

  

 

Oiseaux Villes et banlieues Les prairies Espaces cultivés Bois et forêts