mammifères

Le chamois, Rupicapra rupicapra

The Alpine Chamois

 

 

Img 25022020 141544 2000 x 1500 pixel

Dimensions : (L) 5,9 x (l) 4.3 cm

 

Img 20200223 210700chamoisDemi-tour d'exploration ou cabriole

sur un talus au bord d'un chemin

 

Img 25022020 142815 1500 x 2000 pixel

 

Img 20200225 141759Empreinte du haut : (L) 4.8 x (l) 3.7 cm

Empreinte du bas : (L) 5,8 x (l) 3.7 cm

 

Img 25022020 142815 1500 x 2000 pixel 1La voie du chamois

 

Img 25022020 143007 2000 x 1500 pixelEmpreinte plus profonde près d'un point d'eau

 

Impression de chamoisImpression d'une patte de mâle adulte,

à différentes profondeurs.

Le cerf mulet, Odocoileus hemionus

The mule deer

 

 

 

Photo from lefebvre maxence

Groupe d'animaux sur un parking au Yukon

Photos Tanya H.

 

Traces de cerf de VirginieLes empreintes de deux animaux différents

PA du haut : (L) 6,7 x (l) 4,5 cm

PA du bas : (L) 5,1 x (l) 3.4 cm

 

Castor du Canada, Castor canadensis

The North American beaver

 

Chantier castor americain

Chantier de castor sur des peupliers (photo Tanya.H)

A proximité du Yukon

 

Coulee castor americain

Coulée de l'animal (photo T.H)

 

Arbre écorcé

Tronc entièrement écorcé à l’exception des nœuds (photo T.H)

 

arbre en cours d'abattage

Arbre en cours d'abattage (photo T.H)

 

Tronc coupé

Un autre fraîchement abattu (photo T.H)

 

Autre coulée

Autre coulée (photo T.H)

Le raton laveur, Procyon lotor

The racoon

 

Sincèrement merci à Julien Bechereau de m’avoir permis, lui et ses amis québecquois de trouver les photos permettant d'illustrer cette espèce. Même si la présence du raton laveur est aujourd’hui accidentelle, sa progression sur le sol français est quant à elle, bien réelle.

Les régions de l’Aisne, la Marne, l’Oise abritent aujourd'hui, le foyer le plus important.

Cet animal souffre d’une assez mauvaise réputation en Amérique du nord. Poubelles bruyamment renversées, poulaillers visités, gazon labourés, occupation des greniers, câbles électriques mâchés font partie des nombreux faits qui lui sont reprochés. Aussi des mesures ont été prises immédiatement en France pour enrayer sa propagation mais en vain. Le raton étant discret de nature, ses dégâts s’apprécient généralement au petit jour en découvrant ses empreintes.

Sincere thanks to Julien Bechereau for helping me, along with some friends, to find pictures for illustrating this species. Although the introduction of the racoon into Europe was accidental, its expansion on French territory is very real. The departments of Aisne, Marne and Oise sustain the largest populations. The raccoon generally has a bad reputation in North America: they noisily overturn garbage cans, cause havoc in henhouses, dig up lawns, occupy attics, damage electrical systems, etc. Thus, measures have been taken in France to control their invasion. As racoons are discrete by nature, the damage is usually discovered at dawn, with their tracks as evidence against them. 

Si l’impression du pied est bonne, la trace du raton laveur, assez typique ne pose pas de gros problèmes d'identification. On trouvera cette dernière le long d’un cours d’eau, d’un lac, d’une roselière. Le procyonidé passe sa journée à l’abri d’une cavité et se rend sur ses zones de gagnage à la nuit tombée en utilisant son réseau de coulées bien dessinées. Sa présence sera confirmée par différents indices trouvés sur le terrain : empreintes, terre grattée, latrines, traces de griffes sur les arbres.

If the foot impression is good, the racoon's print is typically easy to identify. The print is generally found by a stream, a lake, or a reed bed. This procyonid spends most of his day hidden in a den and then reaches its feeding grounds at night using its network of well-marked runs. Their presence is confirmed by evidence found in the field such as prints, digs, latrines, or claw marks on the trees.

 

PA : ressemble à une petite main humaine aux extrémités bulbeuses, comme pour la plupart des procyonidés les griffes ne sont pas rétractiles et apparaissent dans l’empreinte. Toutefois cette impression n’est pas systématique et dépend de la nature du substrat. Cette main est équipée de cinq doigts, le plus court, assez semblable à notre pouce est dirigé vers le centre de la voie. Ce doigt s’attachant plus bas, il renforce l'asymétrie de l’empreinte et il est alors assez facile de distinguer le PP du PA. L'arrière de la paume de la main est concave.

Front print : looks like a small human's hand with bulbous toes. Like most other procyonids their claws are not retractable and therefore are shown in the print. However, their impression is not guaranteed, and depends on the nature of the substrate. This “hand” is equipped with five “fingers” and the shortest of them, similar to our thumb, is oriented to the centre of the trail. This “finger,” which is set lower on the hand, reinforces the asymmetrical character of the print, making the rear and front feet easier to differentiate. The rear part of the palm of hand is concave. 

PP: l’essentiel de la masse du plantigrade étant réparti à l’arrière du corps, le pied postérieur a tendance à marquer plus fermement  le substrat. Le talon marque souvent, ce qui accentue la longueur de l’empreinte, mais son impression n’est pas systématique. Le PP présente lui aussi de 5 doigts mais ces derniers sont sensiblement plus courts et moins écartés que ceux du PA. Le doigt 1 (notre gros orteil), localisé à l’intérieur du pied est le doigt le plus court. Les traces de griffes sont aussi visibles sur l'empreinte du PP.

Rear print: The greater part of the mass of the plantigrade is located at the back of the body, so the rear foot tends to mark the substrate more strongly. The heel sometimes registers on the ground, making the print look longer. Both feet have 5 digits but those of the rear foot are shorter and less spread. Digit 1 (the equivalent of our big toe), localised on the inside of the foot is the shortest. Claws may register at the front of the print.

Voie : le raton utilise très peu le trot, ses allures favorites sont la marche et le bond (galop)

Les empreintes lors de la marche se groupe deux par deux, conférant à la piste une disposition tout à fait particulière. Ce duo d’empreinte est composé d’une empreinte de patte avant associée avec celle d’une patte arrière mais du côté opposé! La foulée mesure entre 20 et 35 centimètres pour une largeur de voie de 10 centimètres environ.

Des traces de jeunes individus peuvent être rencontrées entre avril et juin, l'empreinte du pied avant mesure 4, 5 cm de large.

Gaits/trail: The raccoon rarely trots, as its favorite gaits are walking and bounding (galloping). Prints, when the animal is walking, divide into pairs, thereby leaving a unique pattern. This pair of prints is composed of a left front print associated with a right rear print. The stride length is 20 to 35 cm long (7.8-13.7 in.) for a trail width of 10 cm (3.9 in.). Tracks of young individuals may be encountered between April and June, with a front print of 4 to 5 cm wide (1.5-1.9 in.)

 

Empreinte de raton laveur

Le duo d'empreintes du procyonidé ( photo : @Morri. H Quebec)

En bas : pied avant gauche ; en haut : pied arrière droit

Dimensions d'un individu de belle taille :

PA : (L)  6,9 x ( l ) 7,5 cm

PP : (L) 7,9 x ( l ) 7,7 cm

The procyonid's double prints 

Bellow : front left leg 

Above : rear right leg 

Dimensions of an individual

 of a good size :

Front : (L) 6.9 x (W) 7.5 cm (2.7,2.9 in.) 

Rear : (L) 7.9 x (W) 7.7 cm (3.1,3 in.) 

 

Piste de raton

 

Piste du raton laveur ( photo : @ R.T Quebec)

dans son habitat privilégié.

Racoon's trail 

in its favorite habitat 

 

Retouchee

Le raton laveur amble lors de la marche.

Sur ce shéma le pied avant droit et arrière droit avance simultanément

Les pieds avant gauche et arrière droit

s'impriment l'un à côté de l'autre (dans le cercle)

donnant cette piste si carctéristique

Racoons are pacers 

This diagram shows how the front and rear right legs move simultaneously. 

While doing so 

the rear right leg lands next to the left front leg (in the circle)

giving the specific 

double prints pattern 

 

PA droit

La partie arrière du PA

est concave

L'empreinte  est presque humaine

The rear part of the track 

is concave 

The shape is very human-like 

Impression raton laveur

Jeune individu

A gauche PA ; à doite PP

Dimensions

PA : (L) 4 x (l) 4,9 cm

PP : (L) 6 x (l) 5 cm

Young individual 

Front foot on the left, 

rear foot on the right 

Front : (L) 4 x (W) 4.9 cm 

(1.5, 1.7 in.) 

Rear : (L) 5 x (W) 5 cm

(1.9, 2.3 in.) 

 

 

Le mouton, Ovis aries

 

 The sheep

 

 

Trace de mouton

 

Empreinte de mouton

 

Empreinte de mouton

Dimensions : (L) 6,00 x (l) 4,8 cm

 

Piste

 

Trace de mouton

Phoque sp

 

Traces de phoque photographiées en baie d'Authie, à marée basse (en l'absence de l'animal)

Deux espèces fréquentent le site : le phoque gris Halichoerus grypus 

ainsi que le veau-marin  Phoca vitulina vitulina

 

Empreintes de phoque

Le déplacement "en chenille " du pinnipède

Seuls la trace du ventre et des membres thoraciques

sont bien marqués

Largeur de la voie : 50 cm

"Foulée" : 50 cm

 

phoque indices

Reposoir

 

La martre des pins, Martes martes

The Pine Marten

 

Empreintes de martre

Empreintes de martre dans le sable

Dimensions : (l) 5, 5 x (L) 6,6 cm  (PA)

 

Martre au galop (bond)

Le mustélidé au galop 

Espace entre chaque bond : 56 cm

Largeur de la voie : environ 14 cm

 

Bonds de la martre dans le sable

La même piste un peu plus loin

La vache, Bos taurus

Relevant un jour quelques traces le long d’un cloisonnement forestier, je tombe sur une empreinte totalement hors catégorie. Alors relativement néophyte en la matière, je fais ma revue de toutes les créatures susceptibles d’exhiber une telle empreinte (sans exclure le sanglier d’Erymanthe ou le minotaure de Dédale, deux options tout à fait raisonnables). Alors que je considère accroupi cette trace insolite, le roncier gonfle brusquement et dans un fracas végétal laisse jaillir 650 kilos de vache horrifiée. Jugement obscurci par le contexte, j'étais loin de m'imaginer que l'auteur de ce baguenaudage intrusif, pouvait être une simple génisse en quête d’indépendance.

Le ruminant, pris en filature se comporte un peu comme l’éléphant en Afrique : il broute - 80 bouchées par minute- défèque de façon tout aussi chronique, et se faisant, laisse sur son passage une multiplicité d'indices.

 

Découvrons en quelques uns. 


Empreinte de charolaise

Une empreinte très ronde.

Lorsque le filet s’efface, elle prend presque une apparence équine. 

Dimensions : (L) 12 x (l) 10,9 cm.

 

Veau 40 kg

Empreinte de veau d'environ 35 kg

Dimensions : (L) 6,2 x (l) 5,4 cm.

Ressemble à s’y méprendre à un pied de sanglier sans les gardes.

 

 

Bain de poussière

A l’instar de ses cousins sauvages,

le bison, le buffle,

la vache adore se rouler dans la poussière.

Excellente thérapie qui éloigne provisoirement

les parasites ou qui favorise un séchage rapide.

 

Empreinte profonde

Seuls les sols profonds conservent l' impression des ergots

sous la forme de marques rondes.

 

Abroutissement

Les arbustes qui se pensent exempts du piétinement

ne sont pourtant pas à l’abri d’un abroutissement .

Les bordures forestières situées le long des pâturages

sont taillées comme au cordeau.