Déterminer l'âge d'une empreinte : utopie ou réalité ?

Empreinte sur un lit de sable créée de toute pièce afin d'observer son évolution au fil des jours et des intempéries.
 
 
"La sérénité météorologique des six premiers jours n'apporta aucun changement. Je m'aidais d'une loupe, scrutais les arrêtes les plus délicates de la trace. Cette dernière semblait en tous points conforme à l'empreinte originelle. Mon empreinte restait désespérément exempte de toute transformation. En tout cas, aucune décelable à mon niveau. Le septième jour une pluie diluvienne amorça brutalement la dégradation de la trace.
J'ai pu rapidement remarquer que le simple examen visuel du passage d'un animal demeure délicat, voire intuitif.
En effet, une empreinte malmenée par une forte pluie peut paraître tout à fait ancienne et, à contrario, une empreinte de plusieurs jours, épargnée par le vent, la pluie, semblera d'une étonnante fraicheur".
 
 
Cycle de dégradation
Dégradation d'une empreinte d'ongulé au fil des jours,
remarquez l'aspect "grivelé" du sol après le travail de la pluie.
 
Montage final 2
 
Disparition d'une trace de chien en 13 jours
Les pluies fortes des 2 derniers journées
ont fortement dégradé l'empreinte.
 
 
vieux-vieille.jpg
Cette photo illustre une expérience classique : l'empreinte de gauche,
à peine discernable est pourtant bien postérieure à celle de droite
déposée à un moment où le sol possédait une meilleure plasticité.
 
 
Si l'examen visuel de l'empreinte devient alors difficile ou inopérant quels sont donc les éléments qui nous permettent de déterminer l'âge d'une empreinte ?
 
 
Dater par recoupement : des éléments chronologiques chanceux
 
 
Rien de tel qu'une couche de neige tombée durant la nuit pour repérer le passage des animaux qui se rembuchent, il est alors très facile de determiner l'âge d'un pas dans ce médium excepectionnel et providentiel. L'âge d'une empreinte dans la neige peut être évalué en tapotant le fond de cette dernière pour voir si elle a conservé ses propriétés cristallines ou si au contraire elle a gelé. On peut également voir si les cristaux bougent en soufflant fortement au fond de l'impression. Comme pour le sable, de petites craquelures peuvent également apparaître sur le pourtour d'une trace fraîche.
 
Ceux qui empruntent tous les jours le même chemin pourront également identifier le passage d'une compagnie de sangliers ou d'une harde de cerfs à travers champs et estimer ainsi l'heure du passage.
De la même façon aucun animal ne traversera un champ givré ou recouvert par la rosée du matin sans laisser de voie évidente.
Certains animaux nocturnes peuvent également servir de marqueurs chronologiques : une empreinte de blaireau superposant celle étudiée, signifie que cette dernière est antérieure à la nuit précédente, les blaireaux n'étant que très accidentellement diurnes.
 
 
Coulée dans l'herbe
Les nuits claires, sans vent, favorisent l'apparition de la rosée.
Quelques traînées laissées par des blaireaux durant la nuit.
 
 
 
boue-sur-chemin-1-1.jpg
Quelques mottes de terre sur le chemin,
trahissent le passage d'une compagnie de sangliers.
 
 
Tenir compte des grands changements météo.
 
 
La pluie par exemple laisse des traces évidentes sur la surface d'un sol sableux, donnant à l'empreinte un aspect grivelé. Si ce type de relief n'apparaît pas dans le fond de l'empreinte c'est qu'elle a été déposée avant l'arrivée de l'averse. Des résidus végétaux peuvent également se déposer dans l'empreinte suite à des épisodes venteux important.
 
 
feuille-dans-l-empreinte-1-1.jpg
Cette feuille dans l'empreinte supérieure,
dénote le manque de fraicheur de cette voie.
 
 
Sur des sols très meubles ou poussiéreux le vent peut également balayer toute empreinte en quelques heures.
Il est donc important de garder en mémoire ces accidents climatiques lorsque l'on tentera d'évaluer l'âge de l'empreinte.
 
 
 
 
Toile d'araignée
Toile d'araignée, dans une empreinte de chevreuil
Il faut très peu de temps à l'arachnide pour élaborer sa toile.
Sa composition chimique la rend particulièrement pérenne.
On y cherchera des éléments permettant de dater son édification.
Graines d'arbres, feuilles, plumes d'oiseaux, rosée.
 
 
 
Le pouce comme outil d'évaluation.
 
 
La technique  d'usage pour dater un pied et d'enfoncer le pouce dans la terre, le plus près possible de l'empreinte. En imprimant le doigt dans la terre on essaiera de créer une dépression de profondeur similaire à celle de l'empreinte en induisant une légère rotation du pouce. On observera alors :
 
- L'aspect des arrêtes (bien que la trace ait pu être déposée à un moment où la terre disposait d'une moins bonne plasticité)
 
- La couleur du fond de la dépression créée par les doigts : est-elle identique à celle de l'empreinte ? Une différence de couleur évidente peut impliquer un manque de fraîcheur de la trace étudiée.
 
- Si à côté d'une trace profonde le pouce s'enfonce avec difficulté, il y a des chances pour que l'empreinte ait été créée à un moment où le sol possédait une meilleur plasticité, donc probablement les jours précédents.
 
 
Impression du pouce
Le pouce, le talon de la chaussure peuvent être utilisés pour reproduire l'empreinte.
 
 
 
Les signes associés.
 

Suivre une voie et non pas rester confiné à l’interprétation d’une seule empreinte, permet de trouver des indices susceptibles d'apporter de nouvelles indications sur l'âge de la piste.Certains animaux ont une signature olfactive particulièrement développée :  l’émanation entêtante laissée par les glandes tarsiennes du sanglier, l’odeur chevaline du cerf et l'urine du renard au moment du rut sont autant d’indicateurs intéressants à considérer. On cherchera également la présence de brisées fraîches  (une brisée récente dégage une forte odeur de sève pendant quelques heures), de flaque d’eau ou d’empreinte remplie d’eau trouble (les sédiments floculent au fond d’une flaque en moins d’une heure). Les aiguilles de résineux dégagent une certaine odeur à l'endroit où elles ont été piétinées, n'ayez pas peur d'utiliser votre nez...

 

Eau troublée par le passage récent des animaux

 (une pluie forte peut produire un résultat similaire)

Il faut en général moins d'une heure pour que les

sédiments floculent et que l'eau soit de nouveau limpide.

 

Un animal qui traverse une flaque, une souille ou un ruisseau laissera des traces d’éclaboussures sur la berge témoignant du passage également récent d’une animal à l'instar de ces traces de pas imprimées dans la mousse car cette dernière ayant comme caractéristique de reprendre sa forme initiale rapidement. 

 

Traces de chien

Un transfert d’eau, sur la terre sèche, en sortie de flaque

signale toujours une présence très récente.

 

Transfert de boue

Boue déposée  par un sanglier

sur un arbre renversé.

La faire rouler entre les doigts permet d’en apprécier la fraîcheur.

 

 

Plante piétinée

Des marques vert-sombre peuvent apparaître sur la végétation piétinée.

Ces blessures, situées le plus souvent au dos des feuilles, jaunissement en quelques heures.

 

Larves fourmis

20 à 30 minutes sont nécessaires aux ouvrières,

pour abriter leurs larves lors de l’éventration d’une fourmilière.

Un critère intéressant, lorsqu'on cherche à estimer la date du piétinement. 

 

 

 

Bauge de sanglier.

La fraîcheur d'une couchette s'évalue en posant le dos de la main au fond de la dépression.

Cette dernière pourrait être ressentie quelques minutes après le départ de l'animal.

Cette chaleur résiduelle est plus difficile à percevoir chez les cervidés,

dont le poil creux possède un fort pouvoir isolant.

 

 Comparaison frottis

Savoir reconnaître un frottis récent (ici un brocard)

Une blessure très fraîche sur un rameau est verdâtre, 

la sève mouille encore le doigt et dégage une forte odeur.

 

trace-dans-mousse-gelee-2-1.jpg

Cette mousse encore figée par la gelée matinale

garde une image quasi-parfaite de cette empreinte humaine.

 

Quelques exemples de vieillissement.

 

1-heure-de-pluie-1.jpg

Empreintes de botte 

A droite relief laissé après une heure de pluie battante ; à gauche l'impression de référence.

 

montage-final.jpg

Traces de lapin après 7 jours et 16 mm de pluie.

 

Empreinte de merleLa rosée, tombée sur le sable durant la nuit, 

durcit ce dernier en superficie. 

L'empreinte du matin est alors entourée de

craquelures très caractéristiques,

qui n'apparaissent pas sur les traces de la veille.

Les trucs

×