Le chevreuil, Capreolus capreolus

The European roe deer

 

Ce petit cervidé affectionne les milieux variés (feuillus,conifères) aux lisières bien découpées. Comme beaucoup d'espèces, il apprécie les zones de transition entre différents milieux (écotones) pour leur diversité végétale. Durant la journée, plutôt inactif, il se remise alors dans des zones très denses (gaulis, taillis) qui lui procurent fraîcheur et sécurité. La chevrette est souvent la première à apparaître en lisière, le brocard, plus méfiant, sort tardivement. Mâles et femelles sont extrêmement territoriaux de mars à août.

L' empreinte est assez caractéristique par ses dimensions et le risque de confusion avec d'autres espèces, assez peu probable. Attention toutefois au marcassin dont les gardes ne marquent pas, mais dont la foulée est différente. En cas de doute, rappelez vous que le pied du marcassin est plus rond et ses pinces plus écartées (démarche véloce, jeunes individus). Enfin, les sangliers sont des animaux grégaires et les autres membres du cortège ne sont jamais bien loin...

PA : Petite empreinte pointue, triangulaire et convexe. Le PA du brocard est en théorie plus gros que le PP, mais cette caractéristique est surtout visible chez des individus âgés, au dimorphisme sexuel marqué. La chevrette posséderait un pied plus effilé et des pinces plus pointues, mais ce critère est parfois difficile à relever sur le terrain.

PP : Sur ce dernier les doigts vestigiaux (appelés également "os") s'attachent beaucoup plus haut sur la jambe. Ces derniers, marquent d'ailleurs assez souvent en terrain mou (terre labourée, sable) ou dans le cas d'un déplacement rapide. Au pas, les pinces du PP sont généralement plus resserrées que celles du PA.

Voie : L'animal est connu pour le polymorphisme de ses voies. Au pas, le petit cervidé se juge, avec parfois un léger décalage : le PP se pose très légèrement en retrait du PA. Au galop, les pieds se regroupent sous la forme d'un 4 renversé. L' écart en chaque groupe d'empreintes, peut alors être considérable (jusqu'à 4 m).

 

empreinte chevreuilEmpreinte bien dessinée, sur sol dur

 

Pied d'une petite chevrettee

Empreinte de chevrette

(L) 3,5 x (l) 2,3 cm

Les pinces du pied avant sont souvent plus écartées que celles du pied arrière

car elles supportent le poids de la tête est du cou.

L’écartement des pinces chez les cervidés est déterminé par

le poids appliqué sur les pinces

et l’allure utilisée par l’animal

 

 

La voieVoie de l'animal au pas dans le sable.

Foulée 70 cm.

 

Chevreuil au galop

Au galop

 

Petit galop

Petit galop

(quelques bonds tranquilles)

 

FaonL'empreinte du faon, minuscule, visible en mai-juin sur les chemins

Dimensions : (L) 2,6 x (l) 2 cm

 

 

Empreinte de brocard au bond

Empreinte de brocard fuyant

Au galop, au bond, les pinces s'écartent considérablement ;

les os et parfois même les tissus interstitiels

s'inscrivent dans l'empreinte.

Sur une trace fraîche, l'impression des poils peut être visible

L' écartement de l'extrémité des pinces, peut alors atteindre 3 cm.

Alors que celui des os, ne dépassent jamais 5 cm.

 

Difference de terrain

L’usure des pinces dépend beaucoup de la nature du terrain sur lequel les animaux évoluent.

Ici deux chevreuils de même âge, occupant des milieux différents

 

Comparaison antérieur, postérieurSur le pied antérieur (à droite), les os s'attachent plus près du talon

et sont nettement plus volumineux.

L'onglon qui recouvre ces doigts vestigiaux présente une face plane (celle qui fait face à l'autre)

et une face convexe, orientée vers l'extérieur.

 

Chevreuil

Moulage de l'empreinte

 

Chevreuil marcassin

Comparaison : chevreuil adulte et marcassin.

 

Frottis

L'effort alloué au marquage du territoire est à son apogée de juin à juillet

les brocards lacèrent alors les jeunes arbres en utilisant leurs bois.

Se faisant, il dépose les sécrétions produites par les glandes frontales (situées entre les bois)

 

Branche cassée

Il arrive que le plant ne résiste pas à la frénésie de l'animal et cède.

Le frottis, est souvent associé à un gratis triangulaire au sol,

dans lequel apparaît parfois, le sillon formé par les sabots.

 

Jeune arbre fracassé

Malgré sa petite taille, un brocard peut faire des dégâts spectaculaires

sur les jeunes résineux

 

couchette

Couchette de chevreuil en sous-bois (à ne pas confondre avec le gratis).

Le chevreuil dégage souvent le sol avant de se coucher.

 

Gros plan

L'impression des pattes antérieures est visible,

ici quelques poils reposent au fond de la dépression. 

 

Abroutis chevreuil

Exemple d'abroutissement réalisé par le cervidé sur un cornouiller.

Ce dernier est beaucoup consommé en été.

Le chevreuil est avant tout un animal de bordure.

C'est donc en lisière de forêt que se concentrent ces indices.

 

 

mammifères Bois et forêts Ongulés sauvages